Actualités

Retour

A Quimper, le mix énergétique se pense durablement

Quimper — 13 juin 2021

La capitale de la Cornouaille a pris le tournant de la transition énergétique en misant sur une production d’énergies renouvelables et de récupération à destination de ses habitants. Tour d’horizon des différentes initiatives !

« Face à l’urgence du changement climatique, Quimper Bretagne Occidentale (QBO) fait du développement durable une de ses priorités et proposera un projet collectif pour un territoire de la transition écologique, énergétique, et solidaire. L’énergie, par son omniprésence dans chaque projet, est l’une des clefs de voute de cette stratégie. »

Isabelle Assih, maire de Quimper

La ferme solaire de Kerjequel

Un vaste projet photovoltaïque va voir le jour sur l’ancienne décharge de Kerjequel, situé sur la commune de Quimper. La réhabilitation de cette friche permettra dès 2023 de produire l’équivalent de la consommation énergétique de 4 490 foyers (soit 2,2 % de la consommation totale d’électricité de l’agglomération sur une année). L’originalité de ce projet réside dans un parc photovoltaïque composé de panneaux assemblés en France mais également dans une gouvernance qui associe une entreprise quimpéroise, Entech, l’ensemble des collectivités et les citoyens via une ouverture du capital de la future société de projet. Un investissement d’avenir durable et démocratique !

Connaitre le potentiel solaire de son territoire

L’énergie solaire, ensuite. Grâce à différents outils cartographiques, l’agglomération quimpéroise, Quimper Bretagne Occidentale, a lancé la réalisation de son premier cadastre solaire pour objectiver et soutenir le déploiement du photovoltaïque en toiture à l’échelle de son territoire. Concrètement elle permet aux habitants de connaitre, en moyenne par an, l’énergie solaire arrivant sur les différentes toitures.

Un futur parc éolien

Le vent ensuite. La métropole soutient, par son entrée au capital de la société de projet, l’émergence du projet éolien Energie Glazik. En fonction du niveau de production, ce parc éolien pourrait ainsi couvrir entre 8 et 13% de la consommation de l’ensemble de l’Agglomération.

Valoriser les déchets pour produire de l’hydrogène vert

Enfin, l’hydrogène vert, avec le développement d’un véritable écosystème de boucles locales de production. Le syndicat intercommunal de traitement et de la valorisation des résidus urbains et ruraux est le premier porteur d’un projet d’hydrogène renouvelable en Bretagne. Ainsi l’unité de valorisation énergétique des déchets de Briec produit environ 23 000 MWh/an d’électricité, dont 17 000 MWh sont injectés sur le réseau électrique, qui pourraient servir à des fins de mobilité.

FAITES CONNAÎTRE IDÉES EN COMMUN À VOTRE ENTOURAGE !